Inscription Newsletter






Interviews et Portrait

Ce mois

Can 2008
Découvrez nos Photos de la Can 2008 en exclusivité !
Le match
Can 2008, les stades et le coût Commentaires vidéos des match par le public.
Forums
Retrouvez toute l'actualité de okabol à travers nos flux
Inter-Juventus sans vainqueur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Par Jean-Pierre ESSO   

derby d italia
L'Inter et la Juventus se sont séparés dos à dos (0-0) dimanche 3 Octobre en championnat d'Italie.


Pour ce "derby d'Italia", le coach de l'Inter Rafael Benitez avait choisi de reconduire les titulaires de la victoire de mercredi en Ligue des Champions. Milito, absent du groupe ce soir là était de retour sur le banc, de même que Materazzi.

Le premier quart d'heure est intériste. Eto'o et Coutinho bien aidés par le milieu de terrain Cambiasso-Sneijder pressent bien et obligent la Juventus à jouer dans son camp. Les visiteurs laissent passer l'orage durant vingt minutes. Puis Krasic démarre une belle action  à droite. Il déborde Chivu et centre fort devant le but. Cesar est battu, mais Iaquinta rate la cage grande ouverte. C'est la première vraie occasion des Piémontais (23e). Les occasions s'enchainent (24e, 27e) pour la Juventus qui devient à son tour de plus en plus pressante.

etoo

Samuel Eto'o a animé le côté gauche par de nombreuses échappées (photo: JJ Ewong)

Le jeune Biabiany, posté sur le flanc droit de l'Inter se blesse et cède sa place à Milito (31e). Juste après, Krasic, dans une copie conforme de son action précédente centre de nouveau de la droite et la Juve marque! Mais le juge de touche avait signalé un hors jeu, au grand désarroi des Bianconeri.

Dans le dernier quart de la première  mi-temps, Eto'o se repositionne à gauche, tandis que Milito prend l'axe. L'argentin sera bien servi par le camerounais, mais sans pouvoir redresser correctement le cuir. Trois fois, le meilleur buteur du club tentera et réussira à déborder Grygera, son vis-à-vis. Dans les arrêts de jeu, Eto'o se fera de nouveau remarquer d'abord par une frappe, bloquée par le gardien Storari, puis par un centre pour "le Prince" Milito dont la tête manque de peu le cadre. Score vierge à la mi-temps.

milito

Milito un peu juste pour son retour (photo: JJ Ewong)

Retour des vestiaires. Eto'o reste à gauche, Coutinho à droite et Milito au centre chez les noir et bleu. Le match est équilibré pendant une dizaine de minutes, malgré les nombreuses fautes de part et d'autre.  Puis lors d'un corner de Juventus, Lucio réussi à contrer Iaquinta pour lancer Eto'o d'une longue passe du côté gauche. Parti de son propre camp, le camerounais élimine tous ceux qui se trouvent devant lui pour se retrouver dans la surface adverse. Son centre est dévié en corner par un défenseur! Le stade San Siro se lève pour acclamer de nouveau son goléador, moins en réussite pour l'instant que le mercredi précédent, en Ligue des champions.

Eto'o encore lui, toujours à gauche, sert Sneijder. La frappe de vingt mètres du hollandais est déviée par Storari en corner, qui ne donnera rien. Les deux équipes veulent faire le break et se rapprochent de plus en plus du but. Marchioso par exemple va lancer astucieusement Quagliarella dans le dos de Lucio. L'attaquant de la Juve s'avance et tente de tromper Cesar au premier poteau, alors que tout le stade s'attend à ce qu'il ouvre son pied pour le côté opposé. Mal lui en prend, le gardien intériste est vigilant. Les locaux répliquent avec un bon mouvement offensif de Coutinho. Sans succès.

 coutinho

Le jeune Coutinho, auteur d'un bon match (photo: JJ Ewong)

La plus belle occasion des dernières minutes est pour le revenant Milito, qui hérite d'un ballon en cloche mais malgré son amorti, il ne peut que mettre cette occasion à côté, au ras du poteau de la Juve. Le coach des visiteurs Luigi Del Neri fait entrer le malien Sissoko pour stabiliser le milieu, et pourquoi pas, assurer le point du match nul. L'Inter veut tout de même la victoire et Stankovic, servi par Eto'o frappe mollement. Eto'o encore lui sert Milito dans sa course mais le numéro 22, excentré, met son ballon au-dessus.

Le derby d'Italia s'achève sur un nul vierge, même si, dans le temps additionnel, Samuel Eto'o perd un ballon dans les pieds de Krasic en défense. Le camerounais réussit à rattrapper son erreur et évite ainsi à son équipe une frayeur.

Jean-Pierre ESSO, à Milan


Déclarations:

Rafael Benitez (coach Inter)

"Nous avons été un peu malchanceux. J'ai dû faire quelques ajustements (suite aux blessures de Biabiany et Cordoba) et ce n'est pas toujours facile. Milito est convalescent par rapport à sa cuisse, mais il il a fait son travail et a crée deux bonnes occasions. Je suis satisfait de mon équipe, on aurait pu gagner. Les jeunes ont assuré, c'est dommage que Biabiany se soit blessé. Quand ces joueurs reviendront, nous seront plus forts"

Luigi Del Neri (coach Juventus)

«Nous avons eu quelques occasions... Nous avons résisté à l'attaque de l'Inter après celle de Manchester City, c'est bon signe pour le futur. On a vraiment bien joué, contre une équipe de l'Inter très forte».


Milan, 3 Octobre 2010 à 20:45
Stade Giuseppe Meazza - San Siro

Inter: César-Maicon, Lucio, Cordoba (puis Santon, 46e), Chivu-Stankovic, Cambiasso-Coutinho, Sneijder, Biabiany (puis Milito, 32e) et Eto'o

Juventus: Storari-Grygera, Bonucci, Chiellini, De Ceglie (puis Motta, 46e) - Krasic, Melo, Marchioso, Aquilani (Sissoko, 80e) - Quagliarella et Iaquinta (Del Piero, 65e).
Avertissements: Chivu (36e) pour l'Inter. Bonucci (16e) et Motta (65e) pour la Juventus

Jean-Pierre ESSO
Au sujet de l\'auteur:
Journaliste depuis janvier 2002, je m'occupe des sports sur Okabol.com, après avoir été rédacteur à Camfoot.com, correspondant de Fifa.com pour l'Afrique à Paris, rédacteur de "lives" à Eurosport.fr, reporter pour Cifoot.com et radio Jam Abidjan au Mondial 2006.
Trackback(0)
Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy