Inscription Newsletter






Interviews et Portrait

Ce mois

Can 2008
Découvrez nos Photos de la Can 2008 en exclusivité !
Le match
Can 2008, les stades et le coût Commentaires vidéos des match par le public.
Forums
Retrouvez toute l'actualité de okabol à travers nos flux
Cinq camerounais en Slovaquie: Nlend, Abena et JP Boya (2) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Par Jean-Pierre ESSO   

jean-michel Nlend

Suite de la présentation des camerounais du FC DAC 1904, en Slovaquie: l'attaquant Jean Michel Nlend, unique buteur du match contre le FC Nitra le samedi 18 octobre, les milieux défensifs Abena Martin et Jean-Paul Boya. Interviews croisées...

1-Peux tu te présenter brièvement? (nom, prénom, poste, clubs précédents)

Nlend Jean Michel: Je suis avant-centre. Mes clubs précédents: KUPS Kuopio (Finlande), FUS de Rabat (Maroc) et MCO Oran (Algérie).

Abena Biholong Martin Achille: J'évolue au poste de milieu défensif. Mon club l'an dernier était Pegah Guilan du côté de l'Iran avec qui je suis arrivé en finale de la coupe nationale contre Estreghal: nous avons perdu 3-1

Boya Ntsogo Jean Paul: ancien capitaine de Coton Sport pendant 5 ans. Ici, j'évolue au poste de milieu défensif. Mon club précédent est Steel Azin FC de Téhéran.

nlend
abena
boya
Nlend Jean Michel
Abena Biholong Martin
Boya Ntsogo Jean Paul
 
2- Comment es-tu arrivé au FC DAC en Slovaquie?

Nlend Jean Michel: Je suis arrivé au FC DAC par le canal d'un manager qui suit mes performances depuis longtemps.

Abena Biholong Martin Achille: Je suis arrivé en Slovaquie par le canal d'un agent qui m'a vu jouer de ce côté là.

Boya Ntsogo Jean Paul: C'est grâce au président de DAC qui était de passage en Iran et avait assisté à un de nos matchs, car j'évoluais avec deux compatriotes (Léony Kwekeu et Guy Clovis Adiaba) dans le même club. Après le match, il m'a parlé de son club en Slovaquie et voulait que j'y aille si cela m'interessait. Après quelques jours de réflexion, j'ai accepté cette offre, et les deux autres aussi.  

3-Tu es dans ce club avec quatre autres camerounais: ça facilite l'intégration? que faites vous ensemble après les matches?

Nlend Jean Michel: Oui, moi personnellement ça facilite mon integration dans ce club parce que je me suis engagé au FC Dac il y a deux mois seulement. Les quatre autres y étaient déjà, donc c'était tranquille. On se retrouve toujours après les matchs pour corriger nos petites erreurs et nous remotiver pour les échéances à venir.

Abena Biholong Martin Achille: Bien sûr que ça facilite l'intégration. Quand on se sent entouré par les siens, on se parle les uns les autres, ça permet d'être plus fort. Après nos matches, la plupart du temps, on va au restaurant ou alors on se fait une partie de Playstation.

Nlend, Adiaba, Boya, Kwekeu et Abena

 Nlend, Adiaba, Boya, Kwekeu et Abena se détendent après un entrainement, cette semaine

Boya Ntsogo Jean Paul: Bien sûr que l'intégration a été facile, car c'est incomparable d'avoir quatre compatriotes dans le même club. Je me sentais comme au pays dès le premier jour. Nous allons au café discuter un peu de la rencontre et on s'échange quelques souvenirs du pays. Nous nous retrouvons parfois chez l'un de nous pour une partie de Playstation. Par moment nous allons faire du shopping.

4-Comment peux tu décrire tes performances personnelles depuis le début du championnat?

Nlend Jean Michel: Depuis ma qualification au championnat, j'ai livré cinq matchs pour deux buts marqués. Je ne suis qu'à mes débuts, j'ai encore plein de matchs devant moi, je ne compte pas m'arreter là.

Abena Biholong Martin Achille: Parlant de mes performances individuelles, je me bats comme je peux, j'ai deja inscrit un but en 12 journées de championnat c'est tout ce que je peux vous dire. Le reste c'est mon entraineur qui est mieux placé pour vous en dire plus sur moi.

Boya Ntsogo Jean Paul: Je dirais que mon début de championnat est bon, car nous sommes cinquièmes au classement. J'ai deux buts en tant que milieu défensif. Je suis titulaire et mon entraineur est satisfait de mon travail.

but de jean Michel Nlend

Le but de Jean Michel Nlend samedi, contre le FC Nitra

5-Un mot sur le parcours des Lions aux JO? Des regrets de n'avoir pas pu y aller pour celui d'entre vous qui faisait partie de l'équipe à un moment (Nlend)?

Nlend Jean Michel: Pour moi les gars ont donné tout ce qu'ils avaient dans le ventre. Il y a eu juste un manque de réussite, ça peut arriver, c'est ça le foot! Bien sûr que j'ai des regrets! Pour un footballeur ambitieux comme moi, rater une compétition d'une telle ampleur c'est un peu choquant, mais bon, la seule personne habiletée à faire les choix c'est le coach. Je ne conteste pas et je ne contesterai jamais les choix d'un coach.

Abena Biholong Martin Achille: Le parcours de nos frères du côté de Pékin n'était pas mal, mais pour ma part je crois simplement que le Cameroun a péché dans la finition devant les buts, sinon dans l'ensemble, le groupe en lui meme avait beaucoup de gars talenteux.

6-Avez vous tous un espoir de faire partie des Lions d'ici  2010, ou alors avant cette date?

Nlend Jean Michel: C'est mon rêve, je bosse tous les jours pour ce rendez mondial en 2010 et même avant! Si l'occasion se présente de defendre les couleurs de l'équipe nationale A et je prie le Seigneur chaque jour pour. J'y arriverai!

Abena Biholong Martin Achille: Bien sûr, comme tout jeune camerounais, mon rêve serait de défendre un jour les couleurs de mon pays si Dieu le veut! Si on fait appel à moi un jour, j'en serais très ravi et  j'irai. Avant 2010, je veux bien, mais vous savez, ce n'est pas moi qui décide: il y a des personnes qui s'occupent de ça.

Boya Ntsogo Jean Paul: Ce serait avec baucoup de joie si je venais a etre dans notre equipe nationale défendre les couleurs de son pays. cc'est quelque chose qui ne se refuse pas.

Les cinq camerounais célèbrent le but de Nlend

7-Un dernier mot?

Nlend Jean Michel: Tout d'abord je vous remercie de m'avoir donné l'occasion de m'exprimer! je remercie aussi tous ceux qui me soutiennent de près ou de loin dans ma carrière sans oublier mon Dieu qui tient la clé de ma réussite!

Abena Biholong Martin Achille: Ce que je peux dire pour la fin, déjà, merci à vous de m'avoir permis de m'exprimer par le canal de votre journal Okabol et j'espère qu'un jour que  j'aurais la chance de porter le maillot de mon pays.

Boya Ntsogo Jean Paul: Je remercie ce journal de m'avoir permis de m'exprimer et de me remettre sur la lumiere. Je souhaite bonne continuation à Okabol!

3eme et dernière partie: Adiaba Bondoa Clovis (à suivre)

 

Petits pas de danse africaine en Slovaquie...

Jean-Pierre ESSO
Au sujet de l\'auteur:
Journaliste depuis janvier 2002, je m'occupe des sports sur Okabol.com, après avoir été rédacteur à Camfoot.com, correspondant de Fifa.com pour l'Afrique à Paris, rédacteur de "lives" à Eurosport.fr, reporter pour Cifoot.com et radio Jam Abidjan au Mondial 2006.
Trackback(0)
Commentaires (1)Add Comment

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy